Spélé'Haut-Jura
le site du Spéléo Club SanClaudien

Spéléologie et descente de canyons

Claire Mermet, Jérémie Pignier, Dom Guyétand

huitPar cette belle et très chaude journée, initialement prévue au gouffre de Belbouchet, nous voici en fait au canyon de Coiserette, histoire de nous rafraîchir.

Mais nous ne sommes pas seuls ! On dirait que tous les professionnels de la région se sont donné rendez vous aujourd’hui, bigre ! Le parking est archi bondé, et nous devons nous garer plus loin.
C’est sommairement équipés que nous filons à la première marmite du canyon pour nous mettre en température et finir d’enfiler notre déguisement. L’eau est superbe, abondante et fraîche. Un groupe passe devant nous, les autres suivent.

Coiserette
Claire dans la cascade


Mais Coiserette est en cela génial que l’équipeur a su tirer partie des lieux pour poser des amarrages sur chaque rive, une fois dans la veine d’eau, l’autre fois bien au sec. Nous prenons bien sûr l’option pleine eau, directement dans la veine de la C20. Mes deux équipiers sont aux anges, car c’est chouette et c’est eux qui équipent...
Plus loin, même chose, nous doublons un groupe par l’actif, tandis que les pros passent leurs clients de façon plus cool. Ensuite, que du bonheur, avec un canyon super lumineux, bien dégagé et seuls car nous avons pris de la distance avec les autres.
Nous prenons notre temps, pas pressés par cette belle journée. Tandis qu’un groupe sort à la fin de la 2ème partie, nous continuons pour le final qui s’encaisse diablement. Un groupe nous rattrape, mais encore une fois, nous les doublons par l’actif. Cette fois c’est Claire qui se colle à

Coiserette
Le méandre

l’équipement de cette cascade un poil stressante, avec la totale bien technique (main-courante rappelable + rappel débrayable sur relais suspendu).
Les clients du guide sont un peu interloqués par notre façon de procéder et peut être par le fait que ce soit une nana qui mène la manipe…
Le final est toujours aussi étroit, et la remontée à la civilisation toujours aussi raide. Au parking, alors qu’assoiffés nous rêvons de bière, un groupe de Lyonnais nous interpellent et nous proposent une bière Belge et fraîche directement sortie d’un fût. Merci à eux.
Conclusion : très belle journée malgré tout ce monde, et le regret de, encore une fois, n’avoir pas pu promouvoir notre passion auprès des autres membres du club… mais nous n’avons pas dit notre dernier mot ! 

TPEC : 4 heures environ