Spélé'Haut-Jura
le site du Spéléo Club SanClaudien

Spéléologie et descente de canyons

Claire MERMET, Christophe SCHNEIDER, Vincent QUATREPOINT

Profitant d’un aller retour express dans le Jura, j’avais proposé sur la liste SCSC d’effectuer la descente d’un canyon de nuit et principalement celui de Coiserette. Le jour J approchant, l’équipe s’organise : Rachel, Patrice, Claire, Christophe et moi. Rachel et Patrice qui ne me connaissent pas et que je ne connais pas se présentent rapidement en décrivant leur niveau : Rachel se compare à un boulet et Patrice n’a aucune expérience en canyon. Acceptant de conduire cette équipe et quelque part sous ma responsabilité, je me dois de reconnaître le parcours. De nuit, le plaisir ne doit pas se transformer en galère. D’autant plus, que cela fait plusieurs années que je n’ai pas parcouru le tacon.

Thomas & Bruno Mischler

En ce samedi après-midi chaud et ensoleillé, avec Thomas, nous décidons d’aller nous mettre au frais sous terre. Une petite balade à Menouille nous paraît toute indiquée. But de la sortie : le réseau inférieur et, peut-être même, un petit tour jusqu’au P.60.
Le matos est chargé dans l’auto et sous un soleil de plomb (on va pas s’en plaindre, quand même) nous voilà parti. Arrivé au début du chemin qui mène au trou une question me traverse l’esprit : le chemin est-il encore carrossable ? Allez ! Soyons fou ! Ça passe. Doucement mais ça passe. Si un jour on ne sait pas quoi faire : un coup de débroussailleuse serait le bienvenue. On se gare devant le trou, à l’ombre. Idéal pour se changer.

Jean-Claude Gelin, Louis Daudey, Willy Bourgeois-Moine, Jérémy Bolard, Guillaume Ballet.

Ce samedi, nous partons de Vevy, Jean Claude, Johan, notre préside de CDS et moi même de Vevey direction Nantua pour congrès de spéléo numéro 47. Nous arrivons sur le coup des 10h30 et prenons nos marques, camping, insciption pour la Falconette, récupération des bracelets non électroniques etc...
Les trois jeunes nous rejoindront directement sur les lieux de l'activité de l'après midi et il faut avouer que la synchronisation est impeccable car nous arrivons tous à environ 10 minutes d'intervalle. Le temps d'une omelette aux oignons et tout le monde est près.

Dominique Guyetand, Angelique Frichet, Claire Mermet, François Jacquier à la photo (le lâcheur)

Toute la semaine en allant au travail j'avais zieuté la 1ere cascade du canyon de la Blenière qui coule juste à côté de la D69. Le niveau avait baissé peu à peu et il était idéal (voir un peu faible pour les personnes aimant se faire rincer les sinus). C'est avec un soleil magnifique que nous entamons la journée. Mais soleil magnifique ne rime pas forcément avec températures élevées !!! François nous annonce qu'étant donné la température, il ne souhaite pas finir avec une pneumonie et il nous invite à faire la navette pour nous et à faire le paparaso. Il essaye de persuader Angel de faire comme lui, mais Angel ne se laisse pas convaincre...

iconJean-Luc Gabet, François Jacquier, Thomas & Bruno Mischler

Faute de combattant le combat n’eut lieu ! Aurait pu s’intituler ce compte rendu. Mais c’est sans compter sur les forces vives du club. Dans la matinée Jean-Luc appelle pour savoir où on en est. Devant le manque de réponse j’avais prévu, avec Thomas, de voir pour nettoyer l’entrée du trou. La veille au soir nous avions récupéré un tire-fort chez le Grand. Sur ce, Jean-Luc me dit qu’il vient avec sa tronçonneuse. Déjà là on a un peu plus de billes pour jouer ! Le rendez-vous est donné en début d’après-midi sur place. Juste avant de partir j’envoie un SMS au président.