Spélé'Haut-Jura
le site du Spéléo Club SanClaudien

Spéléologie et descente de canyons

grotte des parchetsMarie Parachout, Pierre-Jean Barletta, Angélique Frichet, François Jacquier
 
Cinq à dix minutes de route seulement pour rallier la grotte de Dingeat à celle des Parchets. Ici la marche d'approche est des plus courtes dans la mesure où l'entrée, qui ressemble à un trou de blaireau, s'ouvre dans la rigole sur le bord du chemin.
Ici aussi le comptage des chauves-souris sera un des prétextes à la visite, mais c'est aussi l'occasion de venir vérifier si les observations faites il y a une vingtaine d'années sont redevenues d'actualité... Sur les trois "nouveaux", seule Marie sais déjà ce que l'on peut rencontrer dans cette grotte, pour les autres ce sera peut-être une surprise...

iconDom Guyétand, Thomas & Bruno Mischler

Aujourd'hui, c'est le « Grand Jour » pour Thomas. C'est son initiation à la verticale ! Alors je peux vous dire qu'au moment de partir il était prêt.Chassal
Le rendez-vous était fixé à 14 heures aux carrières. 14 heures pétante nous voilà sur le parking malgré la neige. Je me gare, comme d'habitude, au début de la place tout de suite en arrivant. Un rapide coup d'œil sur les quelques voitures garées devant la cabane de chasse pour voir si l'Dom est là mais apparemment pas. Je dégaine alors mon portable pour lui envoyer un SMS afin de lui signifier que nous sommes là. Aussitôt le message parti nous voyons pointer le nez du Duster au Dom. Ce dernier étant garé au beau milieu des chasseurs, vu que maintenant on rentre de l'autre côté des carrières. Et oui ! Le temps passe et les habitudes changent.

Dom Guyétand

chassalComme une sortie initiation se profile pour le lendemain, je file à la carrière souterraine pour enlever la corde vétuste qui équipe la cheminée école depuis… un certain temps, et en profite pour équiper la verticale avec 2 trains de cordes.

Une est directe jusqu’en haut, avec juste une déviation, l’autre comporte 2 fractionnements.

Également, je me creuse un peu la tête pour voir comment laisser de la corde à demeure sans quelle se fasse voler et surtout sans qu’elle reçoive trop de calcite. Pour mémoire, la corde que je viens d’enlever et complètement croûtée sur 3 ou 4 m de longueur, et ce en l’espace d’à peine 5 ans.chassal

À suivre !

Marie Parachout, Aurore Shneider, Lilian Richard, Pierre-Jean Barletta, Jérémy Pignier, Christophe Schneider, Dominique Guyétand, François Jacquier

Entraînement à CoinansPremière sortie club à la fois pour Lilian et pour Pierre-Jean. La grotte école de Coinans offre une nouvelle fois un terrain de jeux idéal à l'apprentissage des techniques de progression sur corde. Plusieurs ateliers sont mis en place et les quatre "nouveaux" peuvent faire des manips sous l'oeil vigilant des quatre "anciens".
Le niveau d'eau est assez important dans la galerie d'entrée et Lilian, équipé de chaussures de rando en fera les frais (dans tous les sens du terme)... Marie quant à elle ne peut pas s'empêcher de répertorier et d'identifier les quelques rhynostelles et barbalophes qui pendent au plafond sans longes d'assurance.
Quelques heures à la fois décontractées et instructives avec Thé et café chauds à la sortie accompagnés de briochettes et fondants au chocolat.

Claire Mermet, Vincent Quatrepoint, François Jacquier

Gf des GangonesEncore une sortie qui se décide à la dernière minute. Un projet de sortie avait été évoqué sur la mailing liste mais au final seuls Vincent et Claire avaient l'air motivés. Obéissant à son devoir, le président se devait de leur trouver une saine occupation... Certes, tous deux connaissaient déjà les Gangones, mais l'accès en hivernal donnait un petit cachet supplémentaire à la sortie.
Premier rendez-vous à St-Laurent pour Claire et François, puis direction Clairvaux pour retrouver Vincent. Du fait de la neige, les routes forestières d'accès habituelles sont impraticables et l'approche devra se faire depuis le fond de la vallée en partant du village de la Frasnée. Et c'est la bétaillère présidentielle qui est mis à contribution pour les derniers kilomètres.
Non Vincent ! N'insiste pas, puisqu'on te dit que c'est impraticable par le haut ! Surtout sans pneus neige...